• La mort? Le sommeil?

    Non, je ne sais pas choisir, entre cette petite mort

    pour oublier,

    ou ce sommeil éternel

    pour que l'on m'oublie...

     

    Cruelle? Egoïste?Non, il me semblais seulement avoir écouté mon coeur

    en l'aimant...

    Et maintenant que me dicte t-il?

    C 'est pourtant simple, il y a un seul choix a prendre...

    Dormir, Mourir?...

     

    Arrepticia


    votre commentaire
  • Pourquoi son bonheur me rend-il si triste?

    Parceque tout simplement je lui ai donné mes ailes pour qu'ils puisse enfin s'envoler et etre heureux, et lui?...

    Il m'a tout simplement oublier...

     

    Moralité:S'attacher a des personnes porvoque des souffrances...les partenaires a vie cela n'existe pas... seulement lors d'un reve ephémère...

     


    1 commentaire
  • Tu as gouté à ma chaire, mon poison a pénétré tes veinnes, se diluant dans ton sang comme une drogue, tu en as demandé encore et encore, pouis tu t'es enfuis, et ma laissée seule, perdues dans l'ombre, et à présent me voilà devenue comme toi....


     


    Arrepticia



     


    1 commentaire
  • Et voilà c'est repartit...

    Je l'ai refais, j'en avais besoin, comme une drogue que j'avais pourtant stopé,

    Ce n'est pas mes poigné qui saignaient, non c'était mon âme,
    plu je voyais les sang plus je me disait allé encore un peu,
    une seule question trotant dans mon esprit, mais pourquoi je l'ai laissé s'enfuir? mais pourquoi ne l'ai-je pas dénnoncé?
    alors encore une, encore du sang qui coule,
    et une autre question, "mais pourquoi tu fais ça, c'est pas la bonne solution?"
    alors encore une, encore plus de sang,
    Ca y est le cercle vicieux et enclanché....

    Arrepticia

    3 commentaires

  • Détruit-moi!
    Tu n'es pas mieux que moi !
    Si c'est ton jeu, détruis-moi !
    Mange les restes dans la poubelle.
    Mais vomis pour que tu sois plus belle.
    Belle est laide quand elle est sur scène.
    Elle se moque de tout même.
    Quand ils la saignent.
    Lève-toi !
    Ces gens parlent si bas.
    Lève-toi !
    Ne les entends pas !
    Mais je les écoute.
    Laide a un doute.
    Ils ne me connaissent pas.
    Mais crachent treize fois.
    Je connais bien mon rôle.
    Et j'ai besoin de toi.
    Tu n'es pas mieux que moi.
    Salis-moi, ne me néglige pas.
    Tu n'es pas mieux que moi.
    Qui suis toi.
    Tu ne t'aimes pas ?
    Tu n'es pas mieux que moi.
    Si c'est ton jeu, détruis-moi !
    Suceurs, tout est dans ma bouche.
    J'en suis la souche.
    Votre venin est si doux.
    La grosse ne crachera pas.
    Tes ongles sont si sales.
    Ton vernis craque.
    Elle, quelque fois.
    Aurait voulu être elle.
    Quelques joies pour quelques peines.
    Elle, sans visage, ne donne pas son âge.
    Le regard, sagement dérobé.
    Elevage des âmes, plein corsage...
    Quel corps vais-je vendre aujourd'hui ?
    Choisir je ne saurais.
    Mais pour eux le mieux serait.
    La peau nue de ma poupée ; Si souvent, je la porterais.
    Vous pourrez alors, cracher, détruire, voler, me saccager.
    Sous elle je ris si fort que peut-être m'entendrez-vous?
    Sous elle je ris si fort que peut-être étais-ce vous?
    Sous elle, je cris si fort. Sous elle, je ris si fort.
    Sous elle, je vis si fort. Sous elle, je prie si fort.
    Sous elle, je gis si fort. Sous elle, je ris si fort que peut-être m'entendrez-vous ?
    Sous elle, je cris si fort que peut-être la tueriez-vous ?
    Elle sans visage, ne donne pas son âge. Le regard sagement dérobé.
    Elevage des âmes, plein corsage...
    Quel corps vais-je vendre ? Aujourd'hui.
    N'est pas sans rappeler demain.
    Je regarde le sang sur mes mains : Beau paysage !

    Eths

    votre commentaire